Il faudra leur dire.

Publié le par Soally

  

 Bien Mérité - Clarika

 

 

 

 

 

Et surtout, que l'amour soit infini

Mes p'tits vieux.

 

 

 

 

Il faudra leur dire que le monde d'aujourd'hui est à des années lumière de celui d'hier. Que les gens n'ont dorénavant que des préoccupations égoïstes. Bien qu'ils le nient, ils préfèrent ne pas sacrifier leur confort plutôt que d'agir pour la survie, enjeu encore trop souvent en cause, de centaines de millions de personnes que l'on préfère ignorer. Il est certes beaucoup plus simple d'être sourd à leurs souffrances et leurs appels à l'aide. S'impliquer est parfois compliqué, parfois trop douloureux ou n'est même encore pas une priorité. Les temps ont bien changé. Aujourd'hui on se complait dans un bonheur futile. Une société de consommation à outrance, impersonnelle. Les gens y sont des pièces interchangeables, malléables à souhait afin qu'elle reste toujours concurrentielle. Il faut être le meilleur, le plus intelligent, le plus célèbre et le plus beau aussi. A cette société qui veut nous inculquer des valeurs qui ne nous mènerons pas plus loin que le bout du siècle si l'on en oublie de regarder autour de soi. A cette société qui veut que l'on en oublie de là où l'on vient pour nous faire aller toujours là où elle le souhaite. Au risque d'être hors course. Appel au secours, appel à la prise de conscience ou regain de lucidité...? Je ne suis pas mieux, j'espère seulement ne pas être encore pire.

 

Aujourd'hui, il y a ceux que l'on regarde avec méfiance et ceux que l'on envie. Il y a ceux qui nous effraient et ceux à qui l'on souhaiterait ressembler. La hiérarchie est omniprésente et injustifiée. C'est la loi du « diviser pour mieux régner ». C'est une stupide loi stigmatisante. Qui en infériorise certains là où d'autres sont érigés en vainqueur. Mais selon quels critères? Où est passée cette communication enrichissante et épanouissante? Ce dialogue d'égal à égal?

 

Aujourd'hui il faudrait leur dire que l'on manque d'intégrité. Que l'on prône la superficialité et que la réussite passe parfois par l'écrasement d'autrui. C'est une sombre perspective et ils ne comprendraient pas comment le monde a pu en arriver là.

 

 

Publié dans avant-première

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article